Le romantisme du chaos

Lory Nix ☛

A la faveur de l’automne, j’ai decouvert une artiste dont les images parlent d’apocalypse, d’extinction de l’humanité, de disparition des civilisations, l’ensemble drapé d’une claire brume de romantisme, donnant au fond tragique une forme réconfortante. Ces oeuvres sont à elles seules un doux paradoxe.

Library, 2007 – Lory Nix

Artiste complète, les travaux de Lory nix, ne recourent à aucun retraitement numérique. Ils allient 3 disciplines artistiques : la peinture, le miniaturisme et le photographie. Ces créations naissent de la rencontre entre la diorama et la photographie. Les résultats sont époustouflants de réalisme onirique.

Qu’est-ce qu’un diorama? Un diorama est une reproduction miniature ou à taille reelle d’une scène ou d’un objet en trois dimensions dans un espace naturel, devant fond peint. Ce type de peinture sur toile donne l’illusion du mouvement et de la réalité grâce à des variations d’éclairage.

A l’opposée du courant des humanistes ou photographes de rue, Lori NIX ne va pas chercher dans la réalité ce qui répond à son imaginaire, elle va chercher dans son imaginaire ce qui répondra à sa réalité.

Ainsi à contre courant du cliché photographique instantané “au bon endroit, au bon moment”, son processus créatif s’inscrit dans le temps, à minima 7 mois.

Les images du site, tant par leur esthétisme que leur sujet, suscitent de belles émotions et poussent au questionnement, notamment sur le caractère éphémère des créations humaines. Dans cet ordre d’idée, j’ai particulièrement été séduite par le projet “The city” avec ces bibliothèques abandonnées, livrées à l’autorité de la nature.

Cette image, qui traite de l’avenir des bibliothèques et du livre, a fait écho à une discussion que j’ai récemment eu sur la place du livre électronique face au livre papier. Je compte parmi ceux qui estiment que le livre électronique ouvre un horizon presque infini en terme de lecture, le tout contenu dans un sac et disponible à tout instant, sans grever la qualité de la lecture.
Alors que d’autre, tels que  Férdéric Beigbeider, qualifient cette innovation d’apocalyspe ( pour plus d’info : Frédéric Beigbeder face à François Bon et pour aller plus loin Les livres et après ?). Ces photos m’incitent à aborder le débat sous un angle nouveau.

La découverte des photographies de Lori Nix constitue donc un ravissement pour les yeux mais aussi et surtout une belle matière à penser. Une ballade dans cette nature chaotique est donc fortement recommandée…

Votre hôte

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>